Gatbizz | Le business case, un outil personnalisé d’aide à la prise de décision 
686
post-template-default,single,single-post,postid-686,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-17.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive
 

Le business case, un outil personnalisé d’aide à la prise de décision 

Le business case, un outil personnalisé d’aide à la prise de décision 

  • Le Business quoi ?

Le business case est un terme issu du jargon professionnel anglais pour désigner l’ensemble des arguments visant à justifier un projet, une action ou une décision. En français, il s’agit d’une étude d’opportunité.

C’est un outil de gestion de projet, qui intervient avant chaque prise de décision pour un investissement.

On y retrouve différentes données :

  • Les objectifs
  • Les opportunités
  • La répartition des coûts
  • Les besoins humains et techniques

Il s’agit d’étudier les opportunités d’un projet.

 

  • Pour quoi faire ?

Le business case est un outil est incontournable, il calcule la rentabilité de votre projet et évalue l’impact de son investissement.

En effet, il aide à la décision et permet ainsi d’en décider du lancement ou non.

Le business case offre aussi la possibilité d’évaluer l’impact des investissements sur l’activité comme énoncée précédemment. Quelle que soit la nature de votre projet, cette analyse s’avère indispensable pour estimer si le projet a un sens. Un diagnostic des processus permet de déterminer les coûts et d’identifier les bénéfices possibles.

Les trois dimensions majeures de tout business case sont donc les coûts, les gains et les délais. Il est important de noter qu’il peut y avoir des bénéfices non chiffrables, mais hautement profitables et donc stratégiques pour l’entreprise.

Si le projet est d’une grande envergure, le business case doit se focaliser sur l’analyse des risques en plus des coûts/bénéfices classiques. En cas d’imprévus au niveau de votre projet, le business case doit permettre d’analyser les raisons exactes du problème suite à une analyse poussée et détaillée de la situation. Il est ensuite possible de proposer différentes alternatives de changement. Dans certains cas, il sera même exigé de déterminer les bénéfices à long terme en fonction des coûts essentiels à la transformation.

 

  • “C’est le chef de projets qui va le faire !!”

Pas de panique, sachez que votre co-pilote Gatbizz est là pour vous accompagner.

Après plusieurs échanges qui permettront de définir au mieux votre besoin, nous passerons à la rédaction d’un cahier des charges précis.

Ce document va lister les avantages et les inconvénients du projet par rapport à la concurrence et au marché, établir un programme de mise en place et déterminer différents éléments essentiels à la réalisation du Business Case :

  • l’offre
  • le périmètre d’action
  • les moyens humains et techniques
  • l’analyse stratégique
  • le rétroplanning

Simple comme bonjour, non ? 😉

 

Attention, ne pas confondre Business Case et Business plan.

Ces deux outils peuvent paraître similaires, mais la différence est bien significative.

Le Business plan va avoir une approche globale sur l’entreprise à moyen ou long terme. Le Business Case est, quant à lui, utilisé pour un projet précis sur une activité spécifique de l’entreprise.

Un projet ? Parlons-en ! Contactez GATBIZZ.